Les femmes comme représentantes syndicales dans le milieu agricole français

La France comprend cinq principaux syndicats agricoles professionnels.

Pour chacun d’eux, j’ai souhaité faire un petit point sur le nombre de femmes qui ont pu accéder au poste de présidente ou de porte-parole leur syndicat.

J’ai classé ces syndicats par année de création.

  • Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA)

Syndicat formé en 1946, il compte environ 210 000 membres.
Sur douze présidents, on ne compte qu’une seule femme : Christiane Lambert (2017-)

  • Jeunes agriculteurs (JA)

Syndicat formé en 1957, il compte environ 50 000 membres.
Sur vingt présidents, une seule femme a prit sa tête : Christiane Lambert (1994-1998)
Elle est actuellement la présidente de la FNSEA.

  • Mouvement de Défense des Exploitants Familiaux (MODEF)

Syndicat formé en 1959, il compte quelque milliers de membres.
Je n’ai pas eu accès à la liste complète des présidents de ce syndicat.
A ma connaissance aucune femme n’a accédé au poste de présidente.

  • Confédération paysanne (CP)

Syndicat formé en 1987, il compte environ 10 000 membres.
Sur seize porte-paroles, il n’a eu qu’une seule femme : Brigitte Allain (2003-2005)

  • Coordination rurale (CR)

Syndicat formé en 1992, il comprend environ 15 000 membres.
Sur quatre présidents, il n’a eu aucune femme à sa tête.

Bilan 1946-2020

Sur un ensemble de cinquante deux représentants nationaux identifiés entre 1946 et 2020, cinquante sont des hommes et seulement deux sont des femmes.

Christiane Lambert et Brigitte Allain

Le syndicalisme agricole du XXIe siècle sera-t-il encore une affaire d’hommes ?

————————————————————————————————————————-

NB 1 : Suite à la publication de cet article, il a été posée la question de savoir quelle était la proportion d’hommes et de femmes comme représentant.e.s syndical.e.s dans les cinq principales confédérations syndicales de salarié.e.s depuis leur création : CGT (1895), CFTC (1919), CFE-CGC( 1944), GCT-FO (1947), CFDT (1964).

CGT : 15 hommes, 0 femme

CFTC : 13 hommes, 1 femme ( Pascale Coton, 2011-2015)

CFE-CGC : 10 hommes, 3 femmes ( Chantal Cumunel, 1993-1996 ; Carole Couvert, 2009-2013 ; Marie-Françoise Leflon, 2013-2016)

CGT-FO : 6 hommes, 0 femme

CFDT : 8 hommes, 1 femme (Nicole Notat, 1992-2002)

A noter également que la principale organisation patronale (CNPF, fondé en 1945, devenu le MDEF en 1998) a eu 9 hommes et 1 femme (Laurence Parisot, 2005-2013) à sa tête .

————————————————————————————————————————-

NB 2 : Pour compléter ce tableau au niveau de la représentativité nationale dans le domaine agricole, il y a eu entre 1836 et 2020 un effectif de 145 Ministres ou Secrétaires d’État à l’agriculture, dont 143 hommes et 2 femmes : Édith Cresson (mai 1981 – mars 1983) et Christine Lagarde (mai 2007 – juin 2007, soit un mois).

Pour citer cet article : Valéry Rasplus, " Les femmes comme représentantes syndicales dans le milieu agricole français ", AgriGenre, juin 2020. Source en ligne : https://agrigenre.hypotheses.org/405

Echos

¤ La France Agricole, n° 3857, juin 2020


La publication a été utilisée dans :


1 réflexion sur « Les femmes comme représentantes syndicales dans le milieu agricole français »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.