Les agricultrices au regard du recensement agricole de 1970

Peut-on dresser un bref bilan de l’évolution de la visibilité des femmes agricultrices, comme responsables d’exploitations agricoles, en consultant les différents recensements agricoles ?

Si le premier recensement agricole moderne date de 1851, la visibilité des femmes dans les statistiques agricoles ne commencera pas avant le milieu du XXe siècle.

Une agriculture explicitement masculine

Le premier recensement général de l’agriculture d’après-guerre date de 1955.

Pour cet article j’ai choisi de porter mon regard sur le recensement agricole de 1970. Je me suis basé sur un document de cent six pages publié en 1977 par le Ministère de l’agriculture intitulé  « Recensement général de l’agriculture 1970-1971. Résultats France entière » (Collection de statistique agricole, étude n° 150, juin 1977).

Dans ce document, seules les populations agricoles familiales ayant une activité agricole ou non agricole à titre principal seront comptabilisées en fonction du sexe (homme ou femme), mais pas les chefs d’exploitation d’une manière distincte.

Le chef d’exploitation est défini « selon l’âge, la formation reçue et la taille de la S.A.U. de l’exploitation ». Explicitement, le chef d’exploitation est « neutre ». Implicitement, le chef d’exploitation ne peut-être qu’un homme. Aucune femme cheffe d’exploitation n’est explicitement comptabilisée comme telle.

Recensement des chefs d’exploitation selon l’âge, l’activité, la SAU

Il en sera de même concernant le recensement des chefs d’exploitation bénéficiant d’une retraite. Le comptage se fera en fonction de l’âge et de la nature de retraite. Les femmes seront uniquement comptabilisées dans le cadre de la population agricole familiale pouvant bénéficier d’une retraite, mais sans indication de leur statut.

Des femmes agricultrices absentes en sorties mais présentes en entrée

L’invisibilisation des femmes comme cheffes d’exploitation dans les résultats de ce recensement de 1970 est d’autant plus surprenante qu’il existait à cette époque des agricultrices cheffes d’exploitation et que le questionnaire de ce recensement donnait la possibilité à l’enquêteur d’indiquer dans un tableau  le sexe du chef d’exploitation (M = 1, F =2).

Extrait du questionnaire du recensement agricole de 1970

Ce document comporte également une partie portant sur les successeurs possibles au chef d’exploitation (implicitement un homme). Les deux premières possibilités sont accessibles à des hommes, puis en troisième position à une femme.

Sur l’ensemble des 14 possibilités, les hommes sont représentés 9 fois et les femmes 4 fois.

Types de successions selon que l’on soit un homme ou une femme

A la recherche des agricultrices perdues

En explorant un document publié en 1987 par Ministère de l’agriculture intitulé  « La structure des exploitations agricoles en 1983 » (Collection de statistique agricole, étude n° 247, juillet 1987) j’ai découvert un tableau qui allait combler l’invisibilisation des femmes cheffes d’exploitation pour la période de 1970. 

Les auteurs de ce rapport d’analyses statistiques notes que « il est difficile d’apprécier dans quelle mesure l’augmentation du nombre de chefs féminins traduit la réalité des faits, dans la mesure où de nombreux facteurs peuvent être cumulés : meilleure reconnaissance du statut de la femme qui se déclare maintenant plus volontiers chef d’exploitation lorsqu’elle assure effectivement sa gestion quotidienne, souci de tirer le meilleur parti des avantages offerts par la législation sociale… ».

Quelques pages plus loin, les auteurs notent que « près de la moitié des chefs féminins sont des veuves, ayant repris la direction de l’exploitation au décès de leur conjoint ».

Proportion de chef d’exploitation féminin (1970, 1979,1983)

Des femmes agricultrices cheffes d’exploitation étaient donc bien présentes sur le terrain dans les années 70.

Il aura fallu attendre (au moins) 1987 pour le savoir officiellement (on le savait par ailleurs) et disposer de chiffres absents en sortie lors des résultats du recensement général de l’agriculture de 1970.

Pour citer cet article : Valéry Rasplus, " Les agricultrices au regard du recensement agricole de 1970 ", AgriGenre, novembre 2020. Source en ligne : https://agrigenre.hypotheses.org/2301

1 réflexion sur « Les agricultrices au regard du recensement agricole de 1970 »

  1. 1970. Mouvement Libération des femmes
    On a toutes les informations, tous les chiffres… et ils s’entêtent à faire comme si. 106 pages… y’a quand même de quoi faire quelque chose de bien 🤔 ben non !
    « Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets les âmes sont blessées, et cela fait venir de coupables pensées.  »
    #MoliéreTartuffe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.